Mobilisation générale le 29 Septembre  2022!

LE COMPTE N’Y EST PAS!

Pour une juste rémunération des salariés d’EDF Renouvelables!

Appel à la grève UES EDF Renouvelables !

La Défense, le 27 Septembre  2022

COMMENT SE MOBILISER ?

Rien de plus simple :  vous pouvez débrayer une heure, une demi-journée ou la journée complète en adressant un simple mail la veille à votre manager, copie RH administration paye (cci ou transfert recommandé à  cgt.edfer@gmail.com pour un comptage fiable).

Le motif de la grève est une insuffisante revalorisation salariale de 2,8% pour 2022 et une décision unilatérale d’une prime exceptionnelle PPV  de rattrapage de 1,5% du salaire annuel avec un plancher de 600 euros très insuffisante face à une prévision d’inflation de l’INSEE de 6,6 % à fin 2022

Point de conjoncture du 7 septembre 2022 – Point de conjoncture | Insee

POURQUOI SE MOBILISER ?

POUR OBTENIR UNE REOUVERTURE DES NEGOCIATIONS SALARIALES 2022

AFIN DE MAINTENIR NOTRE POUVOIR D’ACHAT !

Parce que :

  • La perte prévisible moyenne de pouvoir d’achat sur 2022 est de 2,3 % (6,6-2,8-1,5)
  • Notre entreprise en a les moyens ( Plus de 800 Millions d’EBITDA /an…) sur un secteur en croissance  et doit accroître son attractivité et fidéliser ses salariés
  • La prime Macron « PPV » est ponctuelle, inégalitaire et ne modifie pas le salaire qui servira de base aux augmentations 2023. Il faut au contraire une véritable augmentation rétroactive du salaire de base avec une enveloppe de l’ordre de 5% et un accent sur les bas salaires!
  • Cette prime est défiscalisée et désocialisée et contribue donc à la dette publique et aux déséquilibres des régimes sociaux (nouveau cadeau fait aux actionnaires)
  • L’inflation cumulée  2022-2023 étant prévue entre 10,8 et 13,5%: il faudrait donc obtenir une augmentation pour 2023 de 8 à 10, 7% ( un peu irréaliste !!!)    pour retrouver notre pouvoir d’achat 2021  et ce, seulement en Mars 2023. Ce qui est perdu est perdu définitivement.

(Hypothèses :  prévision INSEE 6,6% + fourchette d’inflation  prévue pour 2023 entre 4,2% et 6,9% par la banque de France dans un contexte de récession Pour la Banque de France, la croissance pourrait être négative en 2023

  • Parce que la direction rase gratis et promet de tout revoir lors des NAO 2023 alors même que la direction du groupe EDF va changer et que les perspectives économiques de récession en 2023 pourraient justifier un nouveau serrage de vis et un respect très partiel de cette promesse
  • Parce que seules les entreprises dont les salariés se sont mobilisés ont obtenu ou vont obtenir des rattrapages significatifs. Pour ceux qui en douteraient encore, de nombreuses études universitaires (Sciences Po, Dares etc…) ont largement démontré que les conditions de travail et le  niveau de rémunération étaient fortement corrélés avec la présence de syndicats et des  mouvements collectifs de grèves….

N’hésitez pas à nous contacter cgt.edfer@gmail.com pour échanger, participer à nos actions et  rejoindre le Syndicat CGT Energies Nouvelles qui sera d’autant plus efficace que vous serez nombreux !

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s